J'aurais voulu être un artiste

Publié le 12 Mars 2016

Pour pouvoir faire mon numéro.
Pour pouvoir m'inventer une vie. - Claude Dubois, Le Blues du businessman

Je n'ai pas eu l'occasion de poster mes quelques photos de mon dernier séjour à Paris. Le temps est passé vraiment vite, c'était bien trop court. Mais c'était bien !

Je suis allée au Centre Georges Pompidou, musée Beaubourg... En fait, je ne sais pas trop comment s'appelle ce musée. C'est vrai franchement, 2 noms ? J'ai aucune idée à quoi cela correspond. Peu importe comment il s'appelle, je crois que c'est l'un de mes musées préférés à Paris. Bon je dois probablement pouvoir dire ça de tous les musées parisiens, parce que chaque fois que je m'y rends, je trouve toujours que c'est un de mes préférés... ils sont donc tous dans mes chouchous ahaa. Mais ce que j'adore particulièrement à Beaubourg, c'est la vue que l'on a des toits de Paris. Mooooon dieu, j'adore cette vue. Je pourrais y passer plusieurs heures. Encore un truc à ajouter à ma liste de rêves, vivre dans un appartement avec vue sur les toits !

J'aurais voulu être un artiste
J'aurais voulu être un artiste

Quand j'étais petite, mon père nous emmenait très souvent au musée, mon frère et moi. Et on peut dire que pour nous c'était plus une corvée qu'autre chose. On en a arpenté des couloirs remplis de peintures en tout genre, on en a vu des sculptures incompréhensibles, on en a regardé des documentaires sur le débarquement...

Je ne me souviens pas de tout ce que j'ai pu voir, lire et apprendre à cette époque, mais je dois dire que même si c'était un peu l'enfer d'y aller et de passer nos dimanches debout, je suis aujourd'hui très reconnaissante à mon père de nous avoir forcé à y aller. Les musées il y en a de toutes les sortes. L'art a une infinité de définitions. La culture est vaste. Mais je crois que ce que cela m'a appris, c'est une certaine ouverture d'esprit. Les musées ouvrent sur le monde.

Après avoir grandi un peu, je me rends compte que j'adore aller voir des expo. Bon parfois je trouve l'idée barbante, mais je ne regrette jamais d'y être allée. Même si je n'apprécie pas tout ce que je peux voir, je pense que c'est vraiment une forme d'enrichissement.

Par contre une chose est sûre, je ne suis pas une connaisseuse, et ne me demandez pas de vous expliquer le sens d'un tableau, parce que moi quand je vois une fleur, je pense à une fleur, et pas à l'amour passionnel et à la mort qui nous guette...

J'aurais voulu être un artiste
J'aurais voulu être un artiste

A Beaubourg, si jamais mon avis (de grande novice) vous intéresse et vous motive, j'ai vu :

Anselm Kieffer // Un peintre allemand né à la fin de la seconde guerre mondiale, aujourd'hui installé en France. Sa peinture est assez torturée, avec une forte présence de la guerre, des villages détruits etc. Son inspiration est également plus lointaine avec les combats dans le Moyen-orient, des conflits religieux. Certaines oeuvres m'ont beaucoup touché, transporté par leur force. Ces oeuvres restent très... extravagantes; d'immenses toiles, des mises en scène etc. Je n'ai pas été sensible à l'ensemble de ses oeuvres, mais certaines m'ont vraiment éblouies.

Jusqu'au 18 avril

J'aurais voulu être un artiste
J'aurais voulu être un artiste
J'aurais voulu être un artiste

Gérard Fromanger // Un peintre français qui s'inspire d'une histoire française et d'évènements plus contemporains. Une forte influence notamment de mai 68 ou encore de poètes tels que Jacques Prévert. Ses oeuvres sont très colorées, les lignes bien définies; certains motifs sont récurrents comme une silhouette rouge ou encore des ronds qui dégoulinent. Selon moi, l'exposition est beaucoup plus accessible avec des jeunes, une bonne façon de découvrir le musée sans trop s'ennuyer, pleins de choses à comprendre et sur lesquelles réfléchir quand bien même on ne comprendrait pas le sens voulu de l'artiste.

Jusqu'au 16 mai

J'aurais voulu être un artiste

Les années 1980, l'insoutenable légèreté // Une exposition de photographies et de films sur les années 1980 mêlant différents artistes. L'exposition est très courte, et j'en suis ressortie avec un peu de déception. J'aime beaucoup la photo, et c'est cette expo que je voulais voir en particulier, mais finalement les oeuvres ne m'ont pas trop inspiré. Une époque vue comme celle du postmodernisme, qui ne me parle pas vraiment.

Jusqu'au 23 mai - Entrée gratuite.

P.S. : Allez faire un tour dans la boutique du Centre Pompidou, c'est toujours une mine d'or pour faire des cadeaux originaux.

 

A très vite,

BarbaLaure

Rédigé par Laure

Publié dans #Culture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article