Passer notre amour à la machine

Publié le 16 Janvier 2016

Passer notre amour à la machine

Faites le bouillir. Pour voir, si les couleurs d'origine peuvent revenir. Est- ce qu'on peut ravoir à l'eau d'javel des sentiments. La blancheur qu'on croyait éternelle avant ?

Cette petite introduction musicale n'était pas prévue, mais je crois que j'aime bien trouver des titres en relation avec une chanson et le sujet de l'article (d'une certaine manière...). C'est très typique dans ma vie quotidienne d'entendre une phrase et d'enchainer avec une chanson ahaa.

Bref.

Je suis actuellement assise à la laverie en bas de chez loi. Franchement y'a sans doute pas de meilleur endroit pour écrire un article de blog. En ce moment, c'est à ça que ressemble ma vie... fantastiquement réjouissante. Il ne me reste plus qu'un partiel à passer et le 1er semestre sera terminé. J'ai absolument foiré tous mes examens. Ca a rarement été aussi catastrophique pour moi. Je ne l'explique pas vraiment. Un savant mélange de "j'en ai rien à foutre", "mon dieu qu'est ce que je vais devenir", "à quoi ça sert les études", "à quoi va ressembler ma vie si je foire mon master"... Ah! J'avais prévenu que c'était réjouissant.

Je ne suis pas de ceux qui profite au jour le jour, mais c'est finalement clairement ce que je fais depuis plusieurs semaines, en pensant que même si je passe mes journées à regarder des séries et autres conneries sur youtube, je vais réussir quelque chose et que ça me mènera dans un super endroit... Non mais faut pas déconner, j'ai pleinement conscience que ce sont des grosses conneries.

Après une petite interruption pour mettre mon linge dans le séchoir.

Vous savez que ce n'est pas donné à tout le monde d'aller à la laverie. Enfin si, tout le monde y est le bienvenue. Mais ce que je veux dire c'est que les premières fois ce n'est pas forcément évident. Par exemple, la dernière fois, j'ai utilisé un nouveau séchoir et j'ai bien attendu 5 minutes avant de m'apercevoir que je devais sélectionner la température pour que ça démarre! Ok. sans commentaire. merci.

Et puis qui sait, je vais peut être (enfin) avoir une illumination sur ce que je veux faire (pas plus tard mais aujourd'hui et demain et toute ma vie) en regardant le hublot des machines à laver tourner.

Voilà pour mon humeur de ces derniers jours. Je reviendrais la semaine prochaine avec un article rempli de futilité et de bonne humeur, promis ;)

Des bisous

BarbaLaure

 

Rédigé par Laure

Publié dans #MaVieMonOeuvre, #Etudes, #Billetd'humeur

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article